untitled4

J’ai interviewé, pour Radio Clés De Vie, un élégant entrepreneur et homme d’affaires, qui est devenu une excellente relation et avec qui j’ai du plaisir à échanger lorsque nous nous revoyons.
https://youtu.be/SlPMu_8v1VM (ZUPdeCO.org)
Il m’avait alors fait remarquer, en visionnant cette entrevue filmée qu’il s’était trouvé bien solennel et bien trop sérieux, qu’il devait apprendre à se détendre un peu. Sa remarque m’avait fait sourire.
Je souris à nouveau en évoquant ce souvenir. Car aujourd’hui, c’est moi qui suis trop sérieuse. La vie m’envoie des signaux. Je décris le sérieux comme une certaine rigueur trop raide. Mon sérieux avale tout mon charme et ma joie de vivre. Je deviens terne dans mon trop de sérieux, je me fane. J’ai besoin de me « repulper » chair et âme à la lumière de la gaieté.
Ma grâce et mon innocence se voilent de ce trop de raideur. Je me crispe sur les enjeux. Or tout est en jeu dans la vie.
Si je définis la vie comme un terrain de JE et d’expériences : je n’ai qu’intérêt à être détendue, à concevoir mon travail avec amour et à prendre du plaisir… ce fameux petit « fun » qui pétille et donne sa jolie couleur à la vie.


Un pas de plus pour être heureuse ?
Désapprendre à être sérieuse, réapprendre à être joyeuse et demander à mon ego de se taire

untitled4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s