DE LA RÉALITÉ QUE JE ME CRÉE OU A LAQUELLE JE VEUX CROIRE …

untitled4

L’anecdote que relate Christiane Singer* de ce résistant, cet Autrichien qui fendait à contresens une foule qui se précipitait vers une place pour écouter le discours d’Hitler. Il se frayait un chemin dans cet essaim d’individus pour se rendre à une réunion de résistants à la pensée ambiante. Il agissait à l’inverse du sens commun de l’époque. Comment se donner raison dans ces cas-là ?
(…) Il se disait : « Mais tu ne peux pas avoir raison contre tous. Ce n’est pas possible. Tu ne peux pas être seul à avoir raison. » Et, au fond de lui, une voix lui disait : « Mais oui, tu peux » (…)

untitled5

Aujourd’hui, puis-je affirmer que je fais de la Résistance ? A tout ce que je ressens de négatif : ces nouvelles tristes et nimbées de catastrophisme lourd. Ces informations dirigées qui appesantissent mon espace de liberté et me rapetissent de peur. Je cherche, flaire toute actualité claire qui éveille mon envie et suscite mon désir de me battre avec sens et pour tout ce qui me semble juste et urgent.
C’est comme cela que je me ressens et j’assume.

Aurais-je une âme belliqueuse ? Non. Mais j’entends, je lis les émotions d’indignation, de colère et je ressens, en même temps, derrière cette agitation impuissante, une grande peur.
Christiane Singer parle de « ce pouvoir d’aspiration du négatif » (ouvrage « Du bon usage des crises ») et de son extraordinaire puissance.

Le négatif ne serait- il rien d’autre qu’une simple énergie ? Néophyte en ces questions, c’est juste ma question. Peut-être que le bien et le mal n’ont aucune réalité. Il n’y aurait qu’une énergie positive (Amour) et une énergie négative (Peur) en présence dans ce monde et peut-être dans l’Univers ?
Et si je remplace l’ancien schéma de cette notion religieuse du Bien et Mal par Energie positive et Energie négative,( en clin d’œil pour les spirituels toujours plus nombreux, par Lumière et Obscurité )? Comment vais-je pouvoir structurer ma pensée et mes émotions ? La profondeur de vivre en conscience pour le véritable sens de l’humanité …

untitled5

Je me souviens de ce titre de roman de Milan Kundera … « L’insoutenable légèreté de l’être »…Est-ce un privilège humain que de pouvoir vivre dans une légèreté insoutenable ?

Je suis aujourd’hui CELLE que je voulais ÊTRE, j’en prends le chemin. Et cela après bien des défis … Comment vivre au quotidien et intégrer cette capture d’énergie positive ? La force de ma pensée, quelle est-elle ?

  • Apprendre à ressentir ce qui me fait du bien et ce qui me dérange – je me débarrasse dans la mesure du possible de tout ce qui semble être fardeau et poids au niveau de mes fréquentations, des informations que j’absorbe et de l’environnement dans lequel j’évolue.
  • Apprendre à me faire confiance, confiance en la vie et aux autres…

 

Un pas de plus pour être heureuse ? Innover, modifier l’image que je me donne de la réalité, de ma réalité…

*Christiane Singer, philosophe et écrivaine française (1943 – 2007)

untitled4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s