Comment tirer pour soi le meilleur de cette saison d’automne ?

halloween

Le 31 octobre, ce n’est pas une date anodine.

« 31 octobre, le sabbat de Samhain et la fête d’Halloween, la magie du mystère et des saisons »

Deux fêtes. Païennes. Intégrées dans les légendes chrétiennes, comme la Toussaint et le jour des Défunts.

Pour les peuples celtes, Samhain marquait le début de l’hiver.

C’était le moment où on rentrait les troupeaux des pâturages, où on finissait de rentrer la moisson et on consacrait l’énergie aux préparatifs pour survivre dans la saison froide, avant la plongée inévitable dans les profondes ténèbres de l’hiver.

Des feux étaient allumés pour aider les esprits errants à trouver sur leur chemin (navets ou citrouilles creusées et éclairées) et on faisait des offrandes au nom des dieux et des ancêtres.

C’est une période de commencement d’un cycle : avec l’hiver et la terre qui entre en repos, les êtres humains et les autres espèces vivantes diminuent peu à peu leurs activités aux champs et se préparent aux mois d’introspection qui arrivent…

C’est également saluer les cycles de saison et de vie qui passent et continuent… ces changements saisonniers sont récurrents, malgré toute notre volonté, nous ne pouvons y échapper.

La magie des saisons est de pouvoir s’ouvrir aux énergies spécifiques due chacune d’elle, qu’elles soient sombres, lumineuses ou entre les deux. Puis de pouvoir intégrer ces énergies dans les aspects de sa vie au quotidien.

Halloween coïncide avec Samhain – (Samhain signifiant en gaélique « fin de l’été »)

Samhain est une fête sérieuse, sacrée et pleine d’amour (on honore les ancêtres et êtres chers morts), tandis qu’Halloween permet de libérer la sauvagerie et de créer un exutoire à nos peurs, face à l’obscurité, aux éléments de la nature et nos propres projections.

L’étrangeté de cette date du 31 octobre est cette double facette, celle des solennités et de la spiritualité et celle des bêtises sur une même date.

Pour les anciens Celtes, cette date annonçait le jour où leurs ancêtres allaient leur rendre visite , traversant le voile avec toutes sortes de créatures bonnes et mauvaises qui se déplaçaient librement dans le monde des mortels la nuit de Samhain. La population se déguisait alors en animaux ou créatures effrayantes pour ne pas être enlevés par les fées qu’ils considéraient souvent hostiles.

Petite note : lors de l’avancée du christianisme sur les terres d’Europe du Nord, le pape Grégoire au 9ème siècle, plutôt que de nier Samhain, ce festival païen rendant hommage à ce qui est invisible et aux morts, déclara que le 1er Novembre serait le jour de la Toussaint et le 2 novembre le jour des Défunts.

La Toussaint étant une fête pour les âmes qu’on croyait déjà entrées au paradis et le Jour des défunt étant celle où on honorait les âmes qui étaient encore au purgatoire.

Le mystère de Samhain

Le voile entre le monde des mortels et celui des ancêtres morts s’amincit le jour de Samhain, entre l’ordinaire et le spirituel.

Samhain est une période qui se prolonge jusqu’à Yule, le 21 et 22 décembre qui marque le solstice d’hiver.

Samhain, un temps de préparation, d’introspection afin d’être prêt à vivre la saison froide et ralentie de l’hiver.

automne

COMMENT TIRER LE MEILLEUR DE CETTE SAISON D’AUTOMNE

Samhain marque le milieu de la saison de l’automne.

Ici, même dans notre monde moderne, nous pouvons vraiment observer le changement dans l’énergie saisonnière. Cela se voit au changement des couleurs des arbres, du frois qui s’introduit, des jours qui se raccourcissent. À Samhain, notre monde intérieur rattrape le monde extérieur. Le jour se tourne vers la nuit tout comme nous-même, nous nous déplaçons dans le côté sombre et hibernante de notre propre saison intérieure. 

C’est le moment privilégié où nous laissons le monde extérieur en arrière plan. C’est le moment où l’énergie devient intérieure et les choses doivent mourir à l’extérieur pour le devenir.

Samhain célèbre cette Mort des choses extérieures.

1) L’énergie se tourne en évidence vers l’intérieur.

En ce moment, en plein coeur de l’automne, il et clair que les choses se tourne vers notre intériorité. Vous pouvez le voir dans les arbres et les jardins et vous pouvez le sentir dans votre esprit. Nous sommes attirés  vers l’intérieur et notre vie intérieure réclame notre attention. 

L’automne est la saison idéale pour préparer à être à l’aise avec soi-même, pour faire face à ce qui vit dans les souterrains de notre être. Cette introspection délicate, subtile mettra à jour des aspirations que nous ferons éclore à la saison du printemps.

Faites la paix avec vous maintenant. Ne jugez rien qui se présente à vous. Ressentez tout ce que vous avez besoin de ressentir et pratiquez à être votre propre observateur. Observez votre vie intérieure sans jugement.

2) Embrassez l’obscurité.

Il est évident, même pour les néophytes, que nous entrons dans le côté sombre des saisons (jours raccourcis, nuits plus longues, la nature au repos)

Cette partie des saisons nous invite à ne pas craindre l’obscurité. Il y a beaucoup de beauté dans ces jours sombres. Embrassez-la.

Et comme vous devenez intérieurs, ne soyez pas effrayés de regarder votre partie sombre, soyez juste  en observateur/trice. Sans jugement. Qu’est ce que vos ombres veulent vous montrer ?

Que voyez-vous si vous regardez sans peur l’obscurité devant laquelle vous évertuez toujours à vous cacher ?

Si, au lieu de cela, vous enveloppez de vos bras ces parties de vous, et si vous vous envoyiez seulement de l’amour profond, de la compassion et de la bienveillance pour mettre de la lumière sur ces parties cachées ?

3) Abandonnez tout ce qui a besoin de mourir en vous.

Samhain est la saison de Mort. C’est le moment de faire de l’espace pour la nouvelle vie à naître.

Si vous êtes courageux assez pour regarder l’obscurité, pour écouter ce qu’il a à vous, vous explorez alors ce que vous devez lâcher, abandonner pour aller vers votre réalisation personnelle et cultiver tout ce qui peut vous faire grandir.

Délaissons ici les choses dépassées, trop vieilles. Accueillez le mystère et les possibilités de l’espace qu’il crée dans votre vie.

C’est un temps puissant pour l’introspection et un recueillement sur soi.Quels nouveaux rêves seront nés pour remplacer les feuilles mortes que vous avez lâché?

 

4°) Ceci est un temps pour sérieusement grandir et évoluer.

Être courageux pour voyager dans l’obscurité exige vraiment une attention, une conscience de soi et une bonne dose d’auto-compassion. Cette exploration intérieure est très exigeante. Elle requiert que vous soyez doux, affectueux et bienveillant avec vous au cours des prochains mois.

À ce moment parfait de l’année, à Samhain, nous entrons dans le côté féminin/yin.

Yin est une énergie reposante. C’est doux et élevant. C’est intuitif et réceptif.

Cette énergie est vraiment encourageante pour prendre profondément soin de vous maintenant. Dormez tant que vous pouvez, méditez, ne vous forcez pas. Faites confiance en votre intuition et faites ce qui vous fait du bien. Ne calculez pas, faites confiance.

Autorisez-vous à vous reposer, à être ouvert pour recevoir tout ce qui vous sera offert dans cet espace.

Le repos et la douceur sont si nécessaires. Telle une mère enceinte, vous êtes en train de d’effectuer le travail laborieux de la naissance de nouveaux rêves et d’une nouvelle vie pour vous-même.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close